• Rayonnement des smartphones

    Le taux de rayonnement, également appelé indice DAS (débit d'absorption spécifique), est l'unité de mesure de la quantité d'énergie électromagnétique absorbée par le corps lors de l'utilisation d'un appareil sans fil (téléphone portable, Smartphone, etc.). L'indice DAS maximal autorisé en Europe s'élève à 2 W/kg.

    Vous trouverez l'indice DAS d'un Smartphone sur sa fiche technique.

    Il existe 5 catégories:
    A : indice DAS inférieur à 0,4 W/kg
    B : indice DAS supérieur ou égal à 0,4 W/kg, mais inférieur à 0,8 W/kg
    C : indice DAS supérieur ou égal à 0,8 W/kg, mais inférieur à 1,2 W/kg
    D : indice DAS supérieur ou égal à 1,2 W/kg, mais inférieur à 1,6 W/kg
    E : indice DAS supérieur ou égal à 1,6 W/kg, mais inférieur ou égal à 2 W/kg


    Attention: l'indice DAS réel est généralement inférieur à l'indice maximal mentionné, notamment parce que votre Smartphone n'utilise pas plus d'énergie que nécessaire pour établir une connexion avec le réseau. Jusqu'à présent, aucun lien n'a été prouvé entre les Smartphone et d'éventuels effets sur la santé.

    Par précaution, il est préférable de limiter votre exposition et celle de vos enfants aux ondes électromagnétiques: veillez à téléphoner avec modération, à utiliser une oreillette, à choisir un appareil dont l'indice DAS est faible (catégorie A ou B) et à passer vos appels lorsque la couverture est suffisante, p. ex. à proximité d'une antenne Smartphone.

    DAS: comment limiter les risques liés à l’exposition aux ondes électromagnétiques ?

    Vous souhaitez limiter votre exposition aux ondes électromagnétiques ?
    Commençons tenter de répondre aux bonnes questions: si vous le pouvez, essayez de mesurer au cours de plusieurs journées, le nombre d’heures que vous passez avec le téléphone portable / smartphone à moins de 10 cm de votre corps. De la poche du pantalon à votre lit, il est fort probable que votre smartphone passe le plus clair de son temps en votre compagnie. Commencez par réduire cette relation fusionnelle – et imposez-vous des déconnexions où votre smartphone vous attendra sagement dans une autre pièce.

    Il est également conseillé au cas où d’éviter de surexposer les parties les plus sensibles de votre corps: cerveau, aisselles, coeur, et parties génitales. Pour cela, il y a plusieurs solutions: vous pouvez par exemple trouver un autre moyen de le transporter au fil de la journée (un sac à dos qui pourra vous servir à transporter d’autres choses utiles ?) et d’utiliser un kit main libre – même sans fil. Les ondes émises par les dispositifs Bluetooth sont en effet plus faibles de plusieurs ordres de magnitude en comparaison des ondes émises par les antennes Smartphone/UMTS/GPRS/3G/4G de votre smartphone. En particulier sur les dispositifs dont la portée est la plus faible (classe 3 par exemple).

    Et leur manière d’économiser de l’énergie, particulièrement avec les normes Bluetooth les plus récentes, implique que l’exposition aux rayonnements n’est pas continue. Bien sûr, le mieux reste le casque filaire, mais c’est nettement moins pratique !

    Il est par ailleurs très fortement conseillé de ne pas dormir à côté de son smartphone. Ce conseil n’est d’ailleurs pas uniquement motivé par le DAS. Près de votre lit, vous serez plus tenté de l’utiliser avant de vous endormir, or la lumière bleue qu’ils émettent perturbe le rythme circadien et vous empêche de dormir. Par ailleurs on a tendance à les charger près du lit, de quoi augmenter les risques d’accidents (explosions).

    Retour